עמוד ראשי  |  התחבר או אם אינך עדיין רשום, הרשם בחינם.
  בלוגר  
אודות
קבלת עדכונים
רוצים לקבל הודעה במייל בכל פעם שהבלוג שלי מתעדכן ?

עדכוני RSS
חיפוש
נושאים
apple  (2)
iphone x  (2)
2018  (1)
france  (1)
IOS  (1)
IOS 12  (1)
iPhone 8  (1)
iphone 8plus  (1)
Marseille  (1)
Paris  (1)
ארכיון
יוני 2018  (2)
מאי 2018  (4)
links
iOS 12
05/06/2018 06:12
dsfsf
IOS, IOS 12, APPLE

Lors de la keynote qui a annoncé iOS 12, Apple s’est une nouvelle fois permis plusieurs tacles vis à vis de la répartition Android. Si iOS 11 a déjà été installé sur 81% des appareils compatibles, c’est en effet loin d’être le cas d’Android Oreo, qui vient à peine de dépasser les 6%. En direct, un dirigeant d’Apple n’a pas manqué de pointer du doigt l’avance prise sur la concurrence Android. 

En l’espace de seulement 7 semaines, la mise à jour iOS 11, sortie en septembre 2017, a été téléchargée par 50°% du parc des utilisateurs d’Apple, assure Craig Federighi, vice-président senior de l’ingénierie logicielle chez Apple. Actuellement, 81% des appareils compatibles tournent sous iOS 11. Apple assure même que 95% des consommateurs adorent la mise à jour. On se rappellera malgré tout que la mise à jour a connu son lot de bugs. Apple a même fini par admettre qu’iOS 11 était trop bugué.

En images sur scène, Apple n’a pas manqué d’égratigner Android Oreo, la dernière version de l’OS mobile de Google.  Android Oreo n’a été téléchargé que par seulement 6% des appareils et ce, 8 mois après sa sortie. La mise à jour est bien partie pour se répandre aussi lentement qu’Android 7.0 Nougat, qui n’atteignait même pas les 10% en juin 2017.

Chaque année, le constat est le même. Si certains constructeurs traînent beaucoup à déployer les mises à jour majeures sur leurs smartphones, il faut se rendre à l’évidence : les mises à jour Android n’intéressent plus personne. De son côté, Apple parvient lui chaque année à susciter l’enthousiasme de ses utilisateurs. Android P parviendra-t-il à susciter l’intérêt du public ? Les initiatives de Google, comme le Projet Trebble, parviendront-ils à inverser la vapeur cette année ?

Comme annoncé par Craig Federighi, la mise à jour iOS 12 sera proposée gratuitement  sur tous les appareils sous iOS sortis depuis 2013. C’est un véritable record pour un appareil mobile. Comme chaque année, on s’attend à ce que la mise à jour soit rapidement adoptée par une grande majorité d’utilisateurs.

http://coqueiphone8.freeblog.biz

0 תגובות
Bloqué en Russie, Telegram accuse Apple de gel
04/06/2018 09:55
dsfsf
apple, france, 2018, Paris, Marseille

« Malheureusement, Apple ne s’est pas rangée de notre côté. » Dans un message posté sur sa chaîne le 31 mai, Pavel Dourov, le fondateur et dirigeant de Telegram a accusé l’entreprise d’avoir bloqué les dernières mises à jour de son application de messagerie chiffrée. En raison, selon lui, de la demande faite à Apple par le gouvernement russe de supprimer Telegram de son magasin d’applications.

Selon Pavel Dourov, la dernière version de son application n’a pas été validée par Apple et ne peut donc pas être téléchargée ou remplacer les anciennes versions déjà installées sur les téléphones de ses utilisateurs. Les correctifs ont pourtant été mis à disposition par l’entreprise « depuis plusieurs semaines ». « Apple empêche Telegram de faire des mises à jour sur iOS partout dans le monde », assure Pavel Dourov, qui lie cette décision à la Russie.

7 % des utilisateurs en Russie

Apple s’est en effet retrouvée mêlée il y a quelques semaines à un combat numérique entre le Roskomnadzor, le régulateur des télécommunications russe, et Pavel Dourov. Parce que ce dernier a refusé de livrer ses clés de chiffrement aux services de sécurité du pays, la justice a ordonné le blocage de Telegram sur tout le territoire russe en avril.

Lire aussi :   La Russie lâche un « tapis de bombes » sur Internet pour tenter de censurer Telegram

Jusqu’à présent, Telegram a réussi à passer outre cette interdiction. Moscou n’a pas abandonné pour autant. Le 28 mai, le Roskomnadzor a demandé à Apple de cesser la distribution du service de messagerie en Russie. Selon Pavel Dourov, 7 % des utilisateurs de Telegram résident en Russie.

Le blocage des mises à jour de Telegram, explique le PDG, empêcherait aussi l’application de se mettre en conformité avec le règlement général sur les données personnelles, entré en application en Europe le 25 mai.

Source d'information: http://www.coqueetuisiphone8.com/blog/
Acheter: http://www.coqueetuisiphone8.com

0 תגובות
Nous avons essayé un prototype Volvo avec Andr
18/05/2018 05:21
dsfsf

Les prochaines voitures Volvo utiliseront Android comme système d’exploitation pour l’interface utilisateur infotainment. Nous avons pu rentrer dans un premier prototype.

Il y a quelques jours, Google et Volvo ont annoncé un partenariat visant à intégrer les différents services Google dont Google Assistant, le Google Play et Google Maps dans les prochains véhicules de la marque. Cela fait suite à une alliance nouée l’année passée et qui visait à utiliser Android comme système d’exploitation pour la navigation embarquée. Ce partenariat n’en est qu’à ses balbutiements, car les premiers véhicules qui utiliseront ce système ne seront pas commercialisés avant plusieurs années.

L’interface Android du prototype Volvo

Contrairement à Android Auto qui nécessite qu’un téléphone Android soit connecté au véhicule, le nouveau système sera totalement indépendant. Il aura également l’avantage de pouvoir communiquer directement avec le véhicule et ainsi contrôler le système de ventilation par exemple. Autre excellente nouvelle : le prototype qui est présenté à la Google IO fonctionne déjà sur Android P.

Une interface très familière

Nous avons pu accéder à l’habitacle d’un prototype Volvo et l’interface nous a semblé très familière. En effet, elle n’a que peu évoluée depuis notre prise en main l’année passée. Afin que chaque marque puisse se différencier, Google permettra à chaque constructeur d’établir sa propre interface graphique.

Le véhicule Volvo que nous avons pu voir a la particularité de se décomposer en deux écrans : le principal sur la console centrale et un autre faisant office de tableau de bord devant le conducteur.

L’écran principal dispose de l’équivalent d’un launcher en permettant de lancer les diverses applications installées. Nous avons ainsi pu voir des applications multimédia Spotify, Deezer…, mais aussi Google Maps comme outil de navigation. Le Google Play est par ailleurs déjà fonctionnel en permettant de télécharger et d’installer de nouvelles applications.

Bien que ce système tourne sur Android, Volvo nous a confirmé son intention de proposer Carplay en parallèle pour les possesseurs d’coque iphone 8.

L’écran secondaire affiche comme attendu la vitesse courante et le compte tours. Au centre, on retrouve ce que Google et Volvo nomment « le cluster ». Il s’agit d’une sorte d’écran secondaire qui est destiné au conducteur.

Google Maps sur le tableau de bord

Lors d’une navigation sur Google Maps, il peut ainsi observer la carte sans avoir à tourner sa tête vers  sur la console principale. Malheureusement la personnalisation de ce cluster devrait être limitée, puisque les applications tierces ne devraient pas y accéder tout au moins dans un premier temps. En effet les régulations en place limitent la personnalisation du tableau de bord, ce qui semble logique.

Le modèle présenté par Volvo a la particularité d’inclure des profils. Il s’agit d’un équivalent du multi-utilisateur, puisque chaque conducteur va retrouver les applications qu’il a installé avec un launcher propre. Ce profil ne se limite pas à l’écran principal, puisque les caractéristiques du siège conducteur seront également restaurées.

De nombreuses questions restent toutefois en suspens. Faudra-t-il que le conducteur paie un forfait pour la consommation de données de son véhicule ? Quels capteurs l’interface pourra-t-elle contrôler en plus de la ventilation ? Ce système sera-il livré sur l’ensemble des modèles de la gamme ou uniquement en option ?

Le prototype que nous avons pu tester est issu selon Volvo d’un modèle proche de la production. Le constructeur suédois serait donc pionnier dans son domaine, puisqu’Audi qui semblait être intéressé n’est plus présent cette année à la Google IO.


Plus d'informations

http://www.coqueetuisiphone8.com

http://coqueiphonex.cafeblog.hu

http://hitnrun.fr/viewtopic.php?f

0 תגובות
Nous avons essayé un prototype Volvo avec Andr
18/05/2018 05:21
dsfsf

Les prochaines voitures Volvo utiliseront Android comme système d’exploitation pour l’interface utilisateur infotainment. Nous avons pu rentrer dans un premier prototype.

Il y a quelques jours, Google et Volvo ont annoncé un partenariat visant à intégrer les différents services Google dont Google Assistant, le Google Play et Google Maps dans les prochains véhicules de la marque. Cela fait suite à une alliance nouée l’année passée et qui visait à utiliser Android comme système d’exploitation pour la navigation embarquée. Ce partenariat n’en est qu’à ses balbutiements, car les premiers véhicules qui utiliseront ce système ne seront pas commercialisés avant plusieurs années.

L’interface Android du prototype Volvo

Contrairement à Android Auto qui nécessite qu’un téléphone Android soit connecté au véhicule, le nouveau système sera totalement indépendant. Il aura également l’avantage de pouvoir communiquer directement avec le véhicule et ainsi contrôler le système de ventilation par exemple. Autre excellente nouvelle : le prototype qui est présenté à la Google IO fonctionne déjà sur Android P.

Une interface très familière

Nous avons pu accéder à l’habitacle d’un prototype Volvo et l’interface nous a semblé très familière. En effet, elle n’a que peu évoluée depuis notre prise en main l’année passée. Afin que chaque marque puisse se différencier, Google permettra à chaque constructeur d’établir sa propre interface graphique.

Le véhicule Volvo que nous avons pu voir a la particularité de se décomposer en deux écrans : le principal sur la console centrale et un autre faisant office de tableau de bord devant le conducteur.

L’écran principal dispose de l’équivalent d’un launcher en permettant de lancer les diverses applications installées. Nous avons ainsi pu voir des applications multimédia Spotify, Deezer…, mais aussi Google Maps comme outil de navigation. Le Google Play est par ailleurs déjà fonctionnel en permettant de télécharger et d’installer de nouvelles applications.

Bien que ce système tourne sur Android, Volvo nous a confirmé son intention de proposer Carplay en parallèle pour les possesseurs d’coque iphone 8.

L’écran secondaire affiche comme attendu la vitesse courante et le compte tours. Au centre, on retrouve ce que Google et Volvo nomment « le cluster ». Il s’agit d’une sorte d’écran secondaire qui est destiné au conducteur.

Google Maps sur le tableau de bord

Lors d’une navigation sur Google Maps, il peut ainsi observer la carte sans avoir à tourner sa tête vers  sur la console principale. Malheureusement la personnalisation de ce cluster devrait être limitée, puisque les applications tierces ne devraient pas y accéder tout au moins dans un premier temps. En effet les régulations en place limitent la personnalisation du tableau de bord, ce qui semble logique.

Le modèle présenté par Volvo a la particularité d’inclure des profils. Il s’agit d’un équivalent du multi-utilisateur, puisque chaque conducteur va retrouver les applications qu’il a installé avec un launcher propre. Ce profil ne se limite pas à l’écran principal, puisque les caractéristiques du siège conducteur seront également restaurées.

De nombreuses questions restent toutefois en suspens. Faudra-t-il que le conducteur paie un forfait pour la consommation de données de son véhicule ? Quels capteurs l’interface pourra-t-elle contrôler en plus de la ventilation ? Ce système sera-il livré sur l’ensemble des modèles de la gamme ou uniquement en option ?

Le prototype que nous avons pu tester est issu selon Volvo d’un modèle proche de la production. Le constructeur suédois serait donc pionnier dans son domaine, puisqu’Audi qui semblait être intéressé n’est plus présent cette année à la Google IO.


Plus d'informations

http://www.coqueetuisiphone8.com

http://coqueiphonex.cafeblog.hu

http://hitnrun.fr/viewtopic.php?f

0 תגובות
iPhone SE 2 : que faut-il attendre de la keyno
16/05/2018 04:39
dsfsf
iPhone 8, iphone 8plus, iPhone X

Sorti en mars 2016, l’iPhone SE reste l’un des mobiles Apple les plus populaires. Il faut dire qu’il s’agit du mobile le moins cher du géant Californien. Mais s’il plaît autant, c’est aussi pour sa petite taille. Avec un format 4 pouces, il s’agit encore aujourd’hui, de l’appareil le plus performant dans cette dimension. On peut également noter que c’est l’un des très rares appareils dans ce format. Format plus rare encore auprès des grands constructeurs. Pourtant, Apple pourrait bien délaisser le petit écran pour passer à un format phablette. Rien n’est joué et la production n’a, de toute façon, pas encore commencé. En attendant la keynote de septembre, faisons le point sur ce que l’on sait du potentiel iPhone SE 2.

Un nouveau mobile abordable d’ici moins d’un an ?

Apple n’est pas connu pour proposer des mobiles à petit prix. Le seul appareil du constructeur qui colle à cette appellation reste l’coque iPhone 8, premier du nom. Toutefois, si populaire qu’il soit, il vieillit. 2 ans, pour un mobile axé milieu de gamme, cela commence à faire vieux. L’attente d’un iPhone SE 2 s’avère grande, et cela se comprend. Si rien ne peut être affirmé pour le moment, les rumeurs, comme toujours, sont nombreuses. Aux dernières nouvelles, il n’y a pas d’écran prévu sous la barre des 5,8 pouces. Sur les trois formats d’écrans qui ont fuité, on sait que deux d’entre eux profitent de la technologie OLED. Le dernier devrait conserver le LCD plus courant aux iPhone. Le premier nom qui a surgit, on le devine, est celui de l’iPhone X Plus. On peut rester dubitatif étant donné le succès relatif de l’iPhone X.

iPhone SE original : un vrai succès pour Apple.

Inversement, on peut très aisément imaginer une version plus abordable de l’iPhone X. Ce dernier, handicapé par son prix, pourrait bien arriver dans un format plus petit etou se débarrasser de l’écran OLED. Mais quelle place alors pour housse iphone 8 2 ici ? On a envie de le voir arriver, et on tend à vouloir le caser quelque part. Du moins, les rumeurs tentent de le caser quelque part. En réalité, Apple même ne semble pas savoir quoi faire avec l’iPhone SE 2. Le constructeur pourrait bien hésiter entre un passage à un grand format, et un maintien à une diagonale de 4 pouces. En somme, on ne sait pas grand-chose de l’iPhone SE, à part qu’il est très demandé. Il serait regrettable qu’Apple n’écoute pas les demandes qui lui sont faites et ne propose pas un nouveau mobile abordable et de petit taille.

À voir aussi : l’iPhone SE chez les opérateurs.

iPhone SE 2 : une arlésienne naissante ?

N’allons pas immédiatement dire que l’iPhone SE 2 est une arlésienne. Il vient de faire surface et, au bout du compte, il a toutes les chances de voir le jour. Toutefois, les rumeurs ne voient-elles pas simplement que ce qu’elles veulent voir ? Les formats d’écran qui ont fuité n’indiquent, objectivement, pas un iPhone SE 2. En avoisinant le format 6 pouces, le mobile perdrait une partie de son essence. Raisonnablement, que faut-il attendre d’un iPhone SE 2 ? Tout d’abord, un format similaire. Si Apple veut agrandir son mobile, il serait dommage d’aller au-delà de 4,5 pouces. Dans l’absolu, il serait même dommage d’abandonner le format actuel. Toutefois, la taille de l’écran peut gagner en taille sans pour autant agrandir le mobile. Le design de l’écran pourrait reprendre le format 189 qui s’impose un peu partout, et passer à l’OLED pour rivaliser avec les Galaxy A.

Entre iPhone SE et iPhone X, certains imaginent déjà l’iPhone SEX

Le passage à un écran OLED ne doit cependant pas être vu comme un impératif. Apple maîtrise la technologie LCD et peut la privilégier pour faire des économies. Une façon de réduire le prix du mobile proposé. Proposer de la HD risque toutefois de s’avérer une nécessité. De plus, on peut attendre une puce dernière génération, et la dernière version en date de l’OS pour le mobile. Apple pourrait ajouter quelques-unes des technologies développées pour les iPhone 6 et suivants. Mieux vaut cependant ne pas trop attendre de technologie de l’iPhone X. Le but reste de proposer un smartphone à bon prix. Comme l’iPhone SE reprenait l’iPhone 5, on peut imaginer que le SE 2 reprenne l’un de ses successeurs. On peut rationnellement imaginer un iPhone 6s ou un iPhone 8 en version réduite par exemple. Mais tout cela n’est que spéculation.

Plus d'informations

http://www.coqueetuisiphone8.com

https://semavi.ws/blogs/8352/11972/rumeurs-i-phone-se-2018-pas-encore-en-production-camera-face

https://v4.phpfox.com/blog/1374/liphone-x-est-le-smartphone-le-plus-vendu-au-monde-alors-un-flop/

http://blemaire.org/EntreBibleetCoran/viewtopic.php?f=8&t=48&p=111107

http://forum-iphoneaddict.fr/post48964.html

http://mytek.xooit.fr/t8837-Sammie-Janes-k0.htm

0 תגובות
Les mises à jour d'applications iOS devront su
08/05/2018 17:57
dsfsf
iphone x

Ainsi, à partir de juillet prochain, non seulement les nouvelles applications devront toujours être compatibles avec l'affichage de l'iPhone X, mais ce sont toutes les mises à jour qui devront également l'être !

Une excellente nouvelle pour les possesseurs d'iPhone X qui verront ainsi disparaitre les bandes noires disgracieuses qui encadrent les applications non encore compatibles.

En parallèle, les développeurs qui ne l'ont pas encore fait devront désormais coder leurs applications avec le SDK de la toute dernière version en date : iOS 11. Ceci alors qu'iOS 12 va être présenté et proposé en beta début juin prochain, après la conférence du 4 juin.

Mais pour les développeurs, c'est très différent... Cela signifie que ceux qui n'ont pas souhaité faire la mise à jour spécifique à l'iPhone X et iOS 11 jusqu'alors cela peut parfois remettre en question une grande partie de la gestion de l'affichage et a alors un cout non marginal, devront y passer si ils souhaitent faire ne serait-ce qu'une modification d'un simple texte dans leur application ou une mise à jour liée à la sécurité... On peut imaginer que ceux-ci se précipiteront pour le faire dans les semaines qui restent avant le 1er juillet, car après il sera trop tard.

Mais de toute façon, Apple l'a indiqué, la gamme iPhone X est là pour durer dans les années à venir et supporter les nouveautés de son affichage est désormais incontournable pour les applis et jeux. Au passage, on note que les cordonniers sont parfois les plus mal chaussés et Apple n'a mis à jour iMovie pour l'iPhone X ... que le mois dernier comme vu ici !

http://www.coqueetuisiphone8.com

0 תגובות